Espaces publics : accélérer les mutations

Qu’est-ce que l’espace public dans la ville ou le village du XXIe siècle ? Nous ne sommes évidemment pas les seuls à nous poser cette question (c’était le thème de notre dernier revue Passages).

Les enjeux de durabilité, de mixité, comme la place du big data et du numérique dans la ville, plus largement, sont au coeur des questionnements des concepteurs, des donneurs d’ordres, des gestionnaires. Parmi bien d’autre sujets. Dans les années à venir, d’autres enjeux, révolutionneront peut-être encore plus fortement notre façon de vivre et faire l’espace public.

Dès lors, l’ambition de la Communauté de communes de la Plaine de l’Ain devient une évidence:   la reconversion du camp militaire des Fromentaux en plateforme d’innovation pour l’accélération des mutations. Un véritable campus dédié à l’ensemble des acteurs : paysagistes, entreprises de travaux, gestionnaires, décideurs, élus mais aussi citoyens. Un lieu pour anticiper les évolutions en cours, formuler des réponses adaptées et adaptables à court, moyen et long terme, et réfléchir, sans cesse, à  comment nous souhaitons faire et vivre ces espaces précieux. Un espace de test, d’expérimentation, d’investissements, pour les agitateurs d’idées comme pour les entrepreneurs. Passagers des Villes a été retenu, dans l’équipe menée par Sitétudes, et parmi les trois lauréats de l’accord-cadre, pour participer à ce projet un peu fou.

Entre champs et zone logistique de la Métropole lyonnaise, le secteur d’études prend place sur un ancien terrain militaire de 116 ha, parsemé d’objets architecturaux caractéristiques, potentiellement recyclables en espaces modulables – permettant toutes les créativités. Il se situe par ailleurs en face du grand pôle d’expérimentations sur les mobilités urbaines « Transpolis » – des synergies, des réflexions communes et des mutualisations effervescentes seront sans doute à trouver.

Charge à nous, à partir de ce territoire particulier et de cette grande ambition, d’imaginer la transformation du site en campus vivant, où l’innovation ne sera pas que dans les plaquettes marketing mais bien à l’oeuvre, en permanence et sur le long terme. De la constitution de la communauté d’acteurs à lier au projet jusqu’à la programmation, la stratégie d’aménagement et la mise en oeuvre des différents espaces (FabLab, secteurs d’essais, micro-espaces publics participatifs, showrooms…) le défi est immense. Notre enthousiasme l’est tout autant !

Un emplacement idéal entre Lyon, Grenoble et Genève (c) Passagers des Villes
Du terrain militaire au laboratoire pour les espaces publics
La méthode de travail proposée : non pas une démarche classique et longue aboutissant à un projet figé mais un point de départ fort – un bâtiment totem – engageant des réflexions multiples et foisonnantes, adaptables et évolutives (c) Passagers des Villes