Imaginer la vie robomobile

Elle ne vole pas encore, mais elle est testée sous forme de navettes autonomes, notamment dans le quartier de La Confluence, à Lyon. Le véhicule autonome bouleverse d’ores et déjà nos réflexions urbaines.

Place du piéton, réactions en situations de danger, sont déjà au coeur du débat, notamment après l’accident mortel d’une voiture autonome Uber en Arizona l’an dernier. Mais d’autres sujets nous passionnent et nous questionnent, comme le nécessaire équipement des voiries par les constructeurs et la potentielle normalisation des espaces publics qui devra s’en suivre ou encore l’espace urbain libéré par des véhicules de transport ou de livraison autonome mis en commun. Si nous avons moins besoin de voirie, que faire de ces vastes espaces devenus libres ? L’agence participe avec les prospectivistes de Stratys- et de nombreux experts de différents horizons – à l’atelier de réflexion du Ministère de la Transition écologique et solidaire sur la vie robomobile, pour se projeter ensemble un futur autonome ET désirable. Le grand livrable 2018, issu des réflexions communes de l’atelier est disponible ici

 L’Atelier œuvre à rebours : on se projette, par construction, dans un futur franchement robomobile, à un horizon de temps indéterminé. Et l’on interroge ce futur robomobile, en ce qu’il diffère forcément du présent, sous des angles multiples. Pour mémoire : les systèmes productifs ; les systèmes de transport et les chaînes logistiques ; l’organisation sociale ; les modes de vie ; les rapports aux temps ( productif, convivial, récréatif, intime familial et social ). Dans le but principal d’anticiper la disqualification, parfois l’implosion de quelques cadres fondamentaux (économiques, institutionnels, régulatoires) qui s’imposeraient sur le chemin. Et entre autres, d’éclairer la décision publique sur ce chemin à court et moyen terme, à toutes échelles.

Poussons le débat prospectif, emparons-nous du sujet !
Affaire à suivre… de près !