Les Mossons, possible par nature

A l’issue d’un dialogue compétitif de 6 mois, notre équipe* a été retenue pour travailler sur le projet de renouvellement du quartier de la Mosson à Montpellier. Une mission prévue pour durer jusqu’à 15 ans ! Mais surtout un très beau projet à l’échelle de ce quartier de 23 000 habitants, emblématique d’un urbanisme de dalle et de grands ensembles.

Aujourd’hui la Mosson – plus connue sous le nom de « Paillade » – est déjà belle, de son grand paysage environnant, de la richesse de ses associations, de sa diversités, de ses marchés réputés à l’échelle de l’agglomération, de son ambiance vivante et active – encore plus les soirs de matches. Mais le quartier est aujourd’hui monolithique, tournée sur lui-même, offrant peu de choix pour se déplacer, habiter, travailler et peu de mixité dans l’espace public

Le projet en 2024

A notre sens, le projet de renouvellement urbain a vocation à créer des quartiers dans le quartier : des quartiers divers, ouverts. Une nouvelle destination pour entreprendre autrement, pour habiter comme nulle part ailleurs dans la ville. Un endroit pour vivre où tous les choix sont possibles. A la Mosson demain, c’est possible par nature!

Pour ouvrir le choix des possibles, nous proposons de redéfinir l’espace du grand quartier par un séquençage de cours urbains très nature, qui viennent étirer le grand parc de la Mosson, qui deviennent des supports d’usages à inventer autant que des lieux de fraîcheurs au coeur de la ville méditerranéenne.

3D-MOSSON-VUE1-POSTPROD-FINAL
La vie sur un cours (c) Bénédicte Papilloud pour Passagers des Villes

Dans notre idée, le projet sera au service de l’expression des envies locales, des parcours de vie pour que tous les Montpelliérains – y compris les actuels Pailladins – puissent avoir envie d’y habiter, d’y travailler, de s’y promener.

Ainsi, le Président-Maire a présenté en réunion publique les 4 grands principes d’action du projet :

  • Ouvrir le quartier et l’espace public
  • Activer l’économie et l’offre de loisirs
  • Améliorer la qualité de vie au quotidien
  • Connecter la Paillade à la Ville et au monde

Nous avons, pour engager le changement, repéré des lieux-clés à faire évoluer rapidement, pour répondre à des besoins immédiats, avec la participation des habitants et usagers. Une action rapide, visible, premier signe du changement.

Le projet a été présenté en Comité d’engagement le 30 avril dernier ; il nous reste évidemment de nombreux éléments à préciser, à mettre en scène, à discuter avec les habitants et associations pour aboutir à la convention ANRU d’ici 2020. Mais l’enthousiasme, lui, est bien là !

* Passagers des Villes mandataire – Egis – La Strada – Coloco – Attitudes Urbaines – Bfluid