Le logement de demain s’invente à Dunkerque

Depuis 2015, Passagers des Villes prend la suite de Nicolas Michelin sur le secteur du Grand Large à Dunkerque et vient de terminer sa mission de reprogrammation urbaine. Une réflexion large sur l’évolution du plan-guide a  mis en lumière une ambition : la ville à pied. Situé entre le plage de Malo-les-Bains et le centre-ville de Dunkerque, le Grand Large a en effet tous les atouts pour séduire les urbains à la recherche d’un mélange de quiétude et d’animation. Un fil bleu et un fil vert tissent ainsi un parcours urbain piéton, ponctué de lieux d’intensité.

Avec la S3D nous entrons désormais dans l’opérationnel, avec un objectif commun : donner à nouveau envie d’investir et d’habiter cet éco-quartier. Sur les 900 logements prévus, 415 ont été construits et 40% seulement sont des logements privés, contrairement aux ambitions de départ. Preuve est faite que les primo-accédants, cibles du projets, ont continué à investir en périphérie. Et le quartier, confrontés à des dysfonctionnements (stationnement, malfaçons, rez-de-chaussée surexposé sur l’espace public…) a perdu en attractivité.

L’appel à manifestation d’intérêt lancé en octobre et dont les lauréats sont désormais connus, vise à initier un nouvel élan.  Avec Nexity, Kauffman&Broad et le groupement Maison flamande / Le Cottage, nous souhaitons mettre à profit une intelligence collective et une intelligence du lieu, pour faire émerger des formes d’habiter à même de donner envie d’habiter et d’investir au Grand Large, et pas ailleurs. Une offre différente, qui pourrait réinventer la villa Malouine des années 30, bien connue localement, et largement aménagée, réinterprétée par les occupants successifs : constructions en fond de jardin, extensions, etc. Sur cette base patrimoniale, il pourrait s’agir de proposer des logements à finir ou à compléter, dans l’esprit d’Aravena ou des volumes capables à Brazza, sur la base d’un projet pilote à concevoir par Passagers des Villes.