Marcher pour rénover, à Lyon 8

L’équipe menée par Passagers des Villes, avec Otéis sur le volet technique et Marie-Lys Errad comme « facilitatrice graphique », vient de remporter la mission de requalification des espaces extérieurs des résidences de Eugène-André Cazeneuve, dans le 8e arrondissement de Lyon, pour le compte de Grand Lyon Habitat.

Entre deux lignes de tramway, à proximité immédiate du Lycée Lumière et d’activités commerciales et tertiaires, la résidence se situe au coeur de la ville. Et c’est bien ce qui pose question aujourd’hui : ce grand îlot traversant et ouvert est devenu un lieu de cheminements piétons ou de shunt automobile, sans perception des limites public / privé. Les espaces extérieurs manquent de qualité et donc, d’usages. A ceci s’ajoute une impression de déqualification et d’immobilisme quand le reste du quartier se transforme.

L’attente étant forte, Grand Lyon Habitat a souhaité associer ses locataires à la définition collective des espaces et à la structuration de projets collaboratifs portés par les habitants. Pour répondre à cette demande, l’agence mêle le déploiement de la concertation et la conception des espaces extérieurs, dans un aller-retour étroit. Nous proposons de faire avec pour faire autrement, et surtout pour faire, dans un budget qui n’est évidemment pas extensible. Pour maximiser les capacités d’interventions et améliorer visiblement le fonctionnement des espaces de la résidence, nous envisageons de « jouer » avec l’existant : découpes ponctuelles dans les enrobés – très présents dans la résidence, peintures au sol pour marquer les limites de façon ludique, etc.

Ces aménagements ne pourront être acceptés et pérennes que si nous les soumettons aux habitants, si nous confrontons notre première idée à leurs besoins. Le premier temps de diagnostic en marchant a déjà permis de vérifier collectivement les usages, en lien avec l’étude menée précédemment par l’agence d’urbanisme et de faire émerger des envies de verdure, de clarification des limites, d’animation pour les plus jeunes, de lieux de rencontre…

Affaire à suivre à partir de septembre.

Aujourd’hui, des espaces en manque de qualité … et demain?
Diagnostic en marchant – Animation de temps collectifs pour aider à l’échange des idées
Marie-Lys Errad accompagne le projet en tant que « facilitatrice graphique » pour ouvrir la parole et prendre du recul