Les Villeneuves en dialogue

Quand on aime les défis, comme les Passagers, le NPNRU des Villeneuves de Grenoble et Echirolles est le terrain parfait : 2 communes et une Métropole encore jeune, 20 000 habitants, une structure de dalles, une utopie urbaine à la base de la construction des quartiers qui rajoute un enjeu patrimonial aux difficultés sociales et économiques existantes, des logements grands et traversants mais peu adaptés aux besoins du marché, un magnifique parc mais un cadre de vie dégradé par endroits, un éco-quartier avant l’heure mais des efforts à poursuivre…  Et pour rajouter à la complexité: un temps contraint pour mener à bien le projet de rénovation urbaine et une exigence légitime de dialogue avec les habitants des deux communes.

Devant cette demande d’efficacité et de pédagogie entremêlées, Passagers des Villes a choisi de s’appuyer sur ses compétences internes en termes de concertation. Depuis septembre 2016, nous avons donc :

  • mené des ateliers d’échanges thématiques puis sectoriels avec les habitants. 6 sur Grenoble. 5 sur Echirolles.
  • présenté le projet lors de deux réunions publiques dans chaque commune
  • recruté un agent de mobilisation en insertion
  • contribué à l’émergence des maisons du projet
  • alimenté le blog du projet
  • rencontré de petits groupes d’habitants dans des temps plus informels
  • participé à un débat grand public sur les Villes en transition

Le tout en interaction étroite entre le pôle urbanisme et le pôle concertation, pour que les échanges avec les habitants nourrissent le projet urbain et qu’inversement, l’évolution du projet urbain (et ses représentations les plus pédagogiques possibles) et les choix qui y ont contribué, soient expliqués aux différents acteurs. Car il s’agit bien de cadrer les débats au fur et à mesure de la solidification des réflexions, tout en laissant des marges de discussions.

Au-delà des délais serrés, l’autre challenge consiste à se saisir d’un moment de réflexion urbaine à grande échelle et à horizon 2040, lorsque l’on est plus tout à fait dans le diagnostic et la projection d’envies pour le quartier, et pas encore tout à fait dans le concret des aménagements opérationnels. Ni trop tard, ni trop tôt, ce temps du projet a été l’occasion de « faire atterrir » les concepts urbains en faisant réagir les habitants et en écoutant leurs très riches propositions sur des thèmes aussi variés que la spécificité des Villeneuves, la place du commerces, les circulations en bas de chez soi, les démolitions, les ouvertures vers et pour le reste de la Ville, l’attractivité.

L’aventure continue puisque nous sommes en train de finaliser la version 1 du plan guide (qui fait suite à la version « martyre » et qui précède la version « finish ») et puisque nous préparons les temps de restitution de l’étude et de tous ces échanges.