Champratel, des perspectives à la réalité

Depuis 2006 et le marché de définition du projet urbain, l’agence s’investit aux côtés de la ville de Clermont-Ferrand pour faire sortir de terre le nouvel éco-quartier de Champratel. Cette semaine a eu lieu la première réunion de démarrage des travaux sur les espaces publics, les perspectives vont enfin devenir réalité.

Autant dire que nous sommes impatients de donner corps aux espaces imaginés depuis le marché de définition remporté par l’agence en 2006. Le quartier Champratel se situe en limite d’agglomération, entre plaine agricole, quartiers résidentiels et grands équipements, desservi par le tramway depuis décembre 2014 et est aujourd’hui fédéré autour de la nouvelle école Fousson ouverte en 2013. Avec notre partenaire Berim, nous avons proposé des espaces publics qui assurent continuité et transition entre l’intime et le public, qui créent des porosités et des liens entre quartier existant et nouveau; et surtout, qui soient des supports confortables et agréables aux usages très variés de la ville d’aujourd’hui. Nous avons recherché une qualité d’usage qui permette de créer des ambiances, de se sentir bien rapidement dans ce quartier neuf et de créer des possibilités de rencontre, pour soutenir la vie de quartier déjà existante dans le voisinage. Ainsi, vastes prairies et jardins privés cohabitent, tout comme les ruelles, les rues et les cours urbaines sont conçues pour être des espaces partagés. Un vocabulaire urbain et paysager diversifié pour un morceau de ville vrai, pour une greffe qui paraisse naturelle.

 

Champratel - avant
Champratel – avant

Fait remarquable, entre le chiffrage des travaux estimé au moment de l’AVP et le DCE, le coût a été diminué de 33%, résultat d’une simplification des solutions de mise en oeuvre proposées,

d’une étroite collaboration avec les services techniques et gestionnaire de la collectivité

et d’une attention portée aux matériaux utilisés, ou réutilisés.Réduction des bordures inutiles, connaissance des réglementations qui permettent de jouer sur les zonages et donc les besoins en éclairage, réutilisation des matériaux et des essences présents sur le site, fonction hydraulique supportée par les espaces publics… Ce pragmatisme, allié à l’ambition d’un projet de long terme, qui vieillit bien, posent les bases de notre engagement pour la durabilité du quartier et répond aux ambitions de la Ville de Clermont-Ferrand. Un projet durable, c’est pour nous, un projet raisonné, c’est-à-dire attentif aux dépenses inutiles et aux gesticulations, qui préfère des attentions justes car intimement liées au territoire et à ses usages.

Plutôt qu’une approche hig-tech, nous favorisons le pragmatisme et l’adaptabilité de nos projets, gages de durabilité et d’économies.

Aujourd’hui, le passage à l’opérationnel nous demandera de savoir tenir ces objectifs et de les confronter à la réalité du travail des entreprises, du terrain, de l’évolution des acteurs. Un nouveau défi que nous avons hâte de relever.

Dans le même temps, les livraisons de bâtiment ont débuté l’an dernier, avec 30 logements livrés en 2013 et le démarrage de deux lots d’Auvergne Habitat en septembre. Un autre défi pour la mission d’architecte en chef et d’AMO que nous menons de concert avec celle des espaces publics.

Plus d’infos sur le site du projet.

 

La place, déclencheur de projet
La place, déclencheur de projet
Exemple de voirie, suppression des bordures et partage des usages
Exemple de voirie, suppression des bordures et partage des usages
Rue Flamina, le projet prend forme
Rue Flamina, le projet prend forme